Un rôle inestimable

Loïc et Ibiza, son chien guide

Loïc et Ibiza, son chien guide

Toute personne déficiente visuelle (aveugle ou malvoyante) qui souhaite gagner en autonomie peut demander un chien guide. Chaque dossier est étudié.

Après plusieurs étapes, que vous pouvez retrouver dans la rubrique « Demander un chien guide », l’équipe technique remet gratuitement un chien guide à la personne déficiente visuelle ou lui propose une solution alternative plus adaptée à son profil.

Les nombreux atouts du chien guide

Chantal et Ice-Cream

Accompagnée de son chien guide, une personne déficiente visuelle gagne…

  • en confort

L’utilisateur de canne blanche va à la rencontre de l’obstacle. Le chien guide, lui, les fait éviter à son maître. Le déplacement n’est plus une contrainte et redevient une source de plaisir.

  • en sécurité

Le chien guide analyse les situations. Il suit les ordres de direction que lui donne son maître et le guide en toute sécurité. Par exemple, contrairement aux idées reçues, le chien n’identifie pas les feux de circulation. Il s’arrête aux passages piétons pour les signaler à son maître qui, par une analyse auditive, prend la décision de traverser ou non. Cette sécurité est renforcée par la capacité du chien guide à désobéir à son maître quand celui-ci va droit vers un danger qu’il n’a pas identifié. Par exemple, un chien guide refuse d’avancer pour l’empêcher de se diriger vers un trou, même s’il lui en intime l’ordre.

  • en autonomie

Guidée par son chien, la personne déficiente visuelle s’ouvre à de nouvelles perspectives. L’envie d’aller toujours plus loin s’impose à elle. Elle avance, allant de nouveau défi en nouveau défi. Le chien guide est un véritable tremplin vers une vie différente.

  • en lien social

Combien seriez-vous à vous arrêter pour discuter avec une personne évoluant avec sa canne blanche ? Posez-vous la même question avec un maître de chien guide. Le chien attire l’autre et l’interpelle. Il est une véritable ouverture au dialogue.


Ils en parlent

    • Christiane, maîtresse de Faya

      Christiane et Faya

      « Aujourd’hui, si je devais remarcher sans chien guide, j’aurais le sentiment de régresser ! J’en suis au quatrième chien guide et ils m’ont tant donné, chacun selon son caractère. Quand j’ai demandé mon premier chien guide, c’était pour le déplacement : aller plus vite et de façon plus confortable, mais j’ai reçu beaucoup plus. »

    • Laurent, maître de Duffy

      Laurent et Duffy« Pour vaquer à mes nombreuses occupations dans l’agglomération nancéienne, je dois prendre le bus jusqu’à une dizaine de fois par jour et Duffy est le champion pour m’indiquer les arrêts, peu importe leur configuration. Plus qu’une relation traditionnelle entre un chien de compagnie et son maître, notre relation est une immense complicité et un échange de bons procédés. Contre un guidage et un comportement presque irréprochable et surtout une bouille qui attire tout de suite la sympathie, il reçoit rations de croquettes, balades bi-journalières en forêt, jeux, douceur et estime par de nombreux compliments et encouragements. En plus, c’est un grand facilitateur de relations sociales. Duffy est mon premier chien guide et il m’a permis de surmonter ma perte de vision il y a six ans. C’est en grande partie grâce à lui que j’ai pratiquement oublié, dans de nombreux cas, que je ne voyais plus rien. En effet, sans lui, je n’aurais plus de déplacements aussi rapides, nombreux et compliqués, beaucoup moins d’activités sportives et associatives, beaucoup plus de difficultés pour tisser des liens sociaux et communiquer, bref une vie sans redresser la tête aussi souvent que maintenant. »

    • Chantal, maîtresse d’Ice-Cream

      Chantal et Ice-Cream

      « Je n’ai pas de mots pour décrire ce qu’Ice-Cream m’apporte. C’est mon premier chien guide et je ne regrette pas cette décision que j’ai mis trois ans à prendre. Je suis très surprise de lui avoir si facilement fait confiance pour me déplacer. C’est énorme quand on y pense ! La confiance est un vecteur essentiel qui va beaucoup nous aider pour nos déplacements. Une belle complicité s’est installée dès la remise entre nous. Il m’accompagne partout et nous faisons de grandes promenades. »