Le parcours du chien guide

Chaque chien guide effectue son propre parcours. Certains chiens sont prêts plus tôt que d’autres.

Cela dépend du chien, de la famille d’accueil, de l’équipe technique, du demandeur...



 8 à 10 semaines 

Sélection du chiot au CESECAH (élevage des 9 écoles de la FFAC), à l’élevage Les Retrievers d’Alsace ou dans un

autre élevage.



 Jusqu'à ses 12 mois 


Placement en famille d’accueil


Bénévole, la famille d’accueil garde le chiot environ un an.

Elle lui apprend à être un bon chien de compagnie (propreté, obéissance, respect) et le sociabilise.





Suivi


Des séances collectives sont organisées et un suivi individuel est aussi effectué. Ces deux types de suivi permettent aux

moniteurs et éducateurs de suivre l’évolution du chien.


 12 à 24 mois 


Entrée du chien en éducation

 

Le chien entre à l’École. Il est pris en charge par un moniteur ou un éducateur. La durée de l’éducation est variable.

Il apprend son rôle de guide : montrer une marche, un trottoir, un passage piéton...




La famille week-end


Du vendredi soir au lundi matin, le chien est placé en famille de week-end.

Au programme : repos et jeu. Aucun travail n’est demandé au chien excepté le respect des règles de bonne conduite

et du Code de la route (marcher sur les trottoirs, traverser dans les clous...).




La famille de soir


Du lundi au vendredi, la famille vient chercher le chien le soir et le ramène le lendemain matin.




 Médiation ou adoption 


Tous les chiens ne disposent pas des capacités nécessaires au guidage d’une personne déficiente visuelle. Pour des

raisons physiques ou comportementales, un chien peut être écartée de la voie du chien guide.

Si son profil le permet, il intègre l’association Chiens Médiateurs et d’Utilité de l’Est. Une nouvelle vocation s’offre à lui.

Si son profil ne lui permet pas de devenir chien de médiation ou d’utilité, le chien est proposé à l’adoption.



 Remise du chien 


Elle se fait en plusieurs étapes :


1. Stage autour du chien guide avec un éducateur et l’instructrice de locomotion. Un bilan de locomotion (déplacement),

un essai de chien et un entretien avec la psychologue sont organisés.


2. Si la personne est apte, l’équipe technique recherche un chien compatible.


3. Remise : elle dure deux semaines en moyenne : une semaine à l’École, un lieu neutre pour le déficient visuel qui se

concentre au maximum sur le chien. La deuxième semaine a lieu au domicile de la personne. Les trajets les plus effectués

par la personne sont travaillés, le chien est présenté à l’entourage...


Un suivi régulier est réalisé tout au long de la vie du chien. L’éducateur se rend régulièrement chez la personne déficiente

visuelle pour retravailler des trajets, corriger certains défauts...




 L'association suit les équipes formées durant toute la vie du chien 

Le contact avec le bénéficiaire de chaque chien guide est maintenu par un suivi régulier et des journées de perfectionnement. Au cours des premières années, l’équipe reçoit la visite régulière de l’éducateur.
En moyenne la “vie active” du chien est de 8 à 10 ans. Un suivi est assuré, tout ce temps, par l’Association qui a “confié” le chien sans jamais en abandonner la propriété.
À l’heure de la retraite, le chien guide reste généralement chez son maître.
Après un renouvellement toutefois, si ce dernier ne peut assumer la présence des deux chiens, le “chien retraité” est accueilli par la famille, l’entourage ou une famille volontaire.


 Mise à la retraite 


Après une dizaine d’années de bons et loyaux services, le chien cesse de guider son maître. On parle de « retraite ».

Le maître déficient visuel a la possibilité de garder son chien guide retraité auprès de lui et d’accueillir un nouveau chien guide. Si pour des raisons personnelles, le maître n’a pas la possibilité d’avoir deux chiens à son domicile (manque d’espace, lieu d’habitation inadapté pour un chien vieillissant), nous chercherons avec l’aide de son maître, une famille d’adoption respectant les critères nécessaires au bien-être de l’animal (jardin, très grande disponibilité pour ne pas laisser le chien seul, domicile sans escalier…). La famille d’adoption peut être une personne de l’entourage de son maître déficient visuel, la famille d’accueil qui s’est occupée de l’éducation du chien ou encore une famille qui nous a fait part de son souhait d’adopter un chien guide retraité et respectant les critères précédemment énoncés.

Aucun de nos chiens n’est abandonné ou vendu et nous sommes très vigilants à leur bien-être.