Témoignage de Céline, éducatrice à l'École de Cernay

Témoignage de Céline, éducatrice à l'École de Cernay
©2020 - Chiens Guides de l'Est

"Allier ma passion des animaux et mon envie d’être utile en faisant un métier qui ait du sens, voilà la chance qui s’est présentée à moi lorsque j’ai intégré l’Ecole de chiens guides de Cernay alors que j’avais à peine 20 ans. En 2020, diplôme d’état d’éducatrice de chiens guides en poche, mon enthousiasme est toujours intact !

L’éducation d’un élève chien guide se construit autour d’un unique objectif : l’autonomie de déplacement d’une personne déficiente visuelle, qu’elle soit malvoyante ou non voyante. 

Pour remplir pleinement son rôle, le chien guide doit être entre autres : sociable, attentif à son maître, agréable à vivre, à l’aise dans différents environnements et s’y comporter de façon adaptée… Ces fondamentaux, travaillés en famille d'accueil, vont être consolidés par l’éducateur.

Le travail spécifique de guidage nécessite plusieurs mois d’apprentissage. Chaque exercice va être travaillé de façon approfondie en y apportant une progression.

Concrètement, si l’on prend l’exemple d’une traversée de rue qui est un basique dans le travail d’un chien guide, on peut détailler succinctement l’enchaînement de comportements que le chien a à réaliser :

  • rechercher le passage piéton à la demande du maître,
  • s’asseoir devant le passage piéton,
  • traverser au centre des lignes,
  • rejoindre le trottoir opposé et marquer l’arrêt avec les pattes avant sur la bordure de trottoir,
  • répondre à l’ordre de direction : droite, gauche ou devant.

Chacune de ces étapes va être travaillée avec le chien au cours de différentes phases. Tout d’abord, on l’accompagne à découvrir ce qu’on attend de lui. Ensuite, on finalise le comportement. Puis, celui-ci est consolidé pour permettre au chien de l’exécuter parfaitement. On peut schématiser le travail de guidage comme un enchaînement de comportements que le chien aura appris et qu'il devra reproduire ensuite en tout lieu et en toutes circonstances (présence de passants, de congénères, de travaux, d’un trafic routier important…). 

Accompagner nos élèves chiens guides dans ce processus d’apprentissage est passionnant. D’autant plus que l’on doit s’adapter à chaque chien en fonction de son tempérament, de ses capacités de concentration, de sa sensibilité… 

Au quotidien, les journées s’organisent autour des séances de travail technique, d’obéissance, de temps de détente et de soins. Un bon chien guide est d’abord un chien bien dans ses pattes ! 

La relation qui se noue avec chaque chien est particulière et la confiance qui s’instaure entre le chien et nous est essentielle. Malheureusement, il arrive que notre petit élève ne présente pas les capacités requises pour le métier exigeant de chien guide, malgré l’investissement tant affectif que financier que cela représente pour chacun des acteurs. Pour son bien-être, il peut être préférable de l'orienter vers une autre voie.

            Au terme de sa formation et lorsque le chien a acquis l'ensemble des compétences nécessaires, on envisage sa remise auprès d'un maître déficient visuel. Cette nouvelle étape pour l'élève chien guide est l’aboutissement du travail effectué par le responsable d’élevage, la famille d’accueil et par le moniteur ou l’éducateur qui auront accompagné le chien aux différents stades de sa vie. 

La remise est une période intense et riche en émotions pour l'éducateur comme pour la personne qui attend avec impatience l'arrivée de son compagnon à quatre pattes. 

Au cours de cette période de passation, l'éducateur va transmettre des connaissances, des techniques, apprendre à la personne à comprendre les comportements canins en général et ceux de son chien en particulier, l’aider à décoder le langage de son compagnon, à prendre soin de lui, la guider dans la découverte de l’assurance que procure le chien guide… 

Diverses situations vont se présenter au cours de cette période charnière, certaines d’entre elles seront probablement sources de stress pour cette nouvelle équipe qui devra faire preuve d’une grande capacité d’adaptation. L'accompagnement de l’éducateur devrait permettre à chacun de trouver les ressources nécessaires et à acquérir ainsi une expérience précieuse pour la suite. 

C'est aussi au moment de la remise que va se créer le lien entre le chien et son nouveau maître, il est important de faire en sorte que chacun trouve sa place et s’approprie pleinement son rôle. 

Pour moi, la remise est l’occasion de belles rencontres avec des personnes exceptionnelles qui veulent conquérir leur autonomie en choisissant de prendre un chien guide pour compagnon. Et même si l'espace d'un instant, il m'arrive d'avoir un petit pincement au coeur car cela signifie que je vais être séparée de mon jeune élève, c’est le début d’une nouvelle et riche aventure pour le chien guide et son maître et je me réjouis toujours d'avance pour eux pour tous ses moments uniques qu'ils partageront et cette complicité naissante qui les unit déjà."

- Céline, éducatrice de chiens guides à l'École de Cernay.